top of page
DIY-PATTERN.png

Lettre d’information

Si vous êtes intéressé à participer à notre étude, veuillez lire attentivement la lettre suivante.

Kaitlynn Mendes, PhD

kmendes4@uwo.ca

Université Western Ontario 

 

Alexa Dodge, PhD

Université Saint Mary’s 

 

Christopher Dietzel, PhD

Université Dalhousie

 

Professor Suzie Dunn

Université Dalhousie

1. L’étude

 

Vous êtes invité(e) à participer à une étude qui examine comment des jeunes comme vous vivent certains types de préjudices en ligne, notamment la violence sexuelle ou sexiste et le harcèlement. Il peut s’agir de choses telles que l’envoi d’images sexuelles que vous ne souhaitez pas recevoir, d’insultes discriminatoires ou de stigmatisation sexuelle de votre personne. Vous recevez cette lettre, car vous avez manifesté de l’intérêt pour notre étude, vous êtes âgé(e) de 13 à 18 ans et vous vivez à Alberta, Québec, Nouvelle-Écosse, Ontario et Yukon. 

 

Pour participer à l’étude, nous n’avons pas besoin de l’autorisation de vos parents, mais si vous souhaitez leur en parler ou s’ils souhaitent obtenir davantage de renseignements, cliquez ici.

2. Pourquoi cette étude est-elle réalisée?

 

Si les médias sociaux, les jeux en ligne et les discussions de groupe peuvent être amusants et utiles pour les jeunes, ce sont aussi des espaces où des choses néfastes peuvent se produire. Par exemple, des personnes peuvent dire ou faire des choses méchantes qui sont racistes, sexistes, homophobes ou discriminatoires d’une manière ou d’une autre. Elles peuvent faire pression sur vous pour que vous partagiez des images de nudité, ou pour que vous preniez ou partagiez des photos intimes sans autorisation. Elles peuvent aussi créer de faux comptes pour intimider les autres ou se moquer d’eux.

Dans le cadre de cette étude, nous voulons en savoir plus sur les choses qui peuvent être préjudiciables lorsque des jeunes comme vous se connectent à Internet. Nous souhaitons également trouver des moyens d’aider les jeunes comme vous à faire face à ces problèmes et à les prévenir. Cela implique notamment de modifier la manière dont les écoles abordent ces questions et dont les communautés soutiennent les jeunes touchés par les préjudices subis en ligne. Nous souhaitons savoir ce que vous pensez et ce que vous savez des préjudices en ligne en vous interrogeant. L’entretien peut se dérouler entre vous et le/la chercheur(euse), ou dans le cadre d’un groupe plus large.

 

Notre discussion portera sur trois points. Tout d’abord, nous souhaitons connaître les types de comportements préjudiciables que des jeunes comme vous ont vus, entendus ou vécus en ligne. Ensuite, nous voulons savoir ce que vous (ou d’autres) avez fait lorsque ces choses se sont produites. Et finalement, nous voulons savoir ce que vous souhaiteriez qu’il se passe dans cette situation et de quel type d’aide vous ou d’autres personnes avez besoin si cela se reproduit.

 

Nous, les chercheurs, voulons mieux comprendre les comportements préjudiciables que vous voyez en ligne afin de pouvoir empêcher qu’ils ne se produisent, de nous assurer que tout le monde sait comment gérer ces problèmes et de veiller à ce que les jeunes disposent du soutien qu’ils souhaitent obtenir et dont ils ont besoin pour faire face à ces problèmes. Nous utiliserons notre recherche pour créer des ressources utiles pour les jeunes comme vous, ainsi que pour les enseignant(e)s, les universitaires et les personnes qui établissent des règles ou des politiques relatives aux préjudices en ligne. Nous pensons que ces aides, ces règles et ces politiques ne peuvent être utiles que si nous comprenons le point de vue des jeunes sur ce qu’ils vivent en ligne et sur ce dont ils ont besoin pour se sentir mieux soutenus.

3. Que devrez-vous faire dans le cadre de l’étude?

 

Si vous acceptez de participer à l’étude, il vous sera demandé de prendre rendez-vous pour un entretien individuel ou de vous joindre à un entretien de groupe (également appelé groupe ou cercle de discussion) au moment qui vous conviendra le mieux. Ces rencontres se dérouleront en personne dans une salle privée située dans un lieu accessible au public, comme une salle dans une bibliothèque ou un centre communautaire. Si vous êtes d’accord et que vous nous donnez la permission, nous enregistrerons notre conversation. Mais si vous ne voulez pas être enregistré(e), c’est tout à fait acceptable! Vous pouvez toujours participer à l’étude et nous prendrons des notes sur ce que vous dites. Les enregistrements ne seront accessibles qu’à notre équipe de recherche et seront conservés sur un serveur sécurisé et protégé par un mot de passe. Tous les renseignements que nous collectons seront rendus anonymes, de sorte que votre identité et les renseignements que vous partagez avec nous resteront confidentiels.

 

L’entretien individuel ou en groupe durera entre 45 et 90 minutes. Après l’entretien, vous pouvez nous contacter si vous avez des questions. Lorsque nous aurons collecté et examiné tous les renseignements, vous pourrez nous demander les résultats de ce que nous avons constaté, si cela vous intéresse. Toutefois, c’est à vous de décider.

 

Au cours de la recherche, nous vous poserons une série de questions sur les cas où vous avez vu, entendu ou subi des préjudices en ligne. Nous vous demanderons également des détails sur ce que vous avez vu, entendu ou vécu, l’impact que cela a eu sur vous, et si vous connaissiez des règles à ce sujet (par exemple, pensez-vous que cela a enfreint des lois, violé les règles des médias sociaux ou enfreint le règlement de votre école). Nous vous demanderons également ce que vous avez fait lorsque l’incident s’est produit, qui ou quoi vous a aidé, et qui ou quoi, selon vous, aurait pu vous aider. Nous pourrions également mener quelques activités, comme écrire des idées sur des notes autocollantes et des cartes-éclair ou inventer des scénarios. Tout ce que vous partagez et faites sera important pour notre recherche.

4. Quels sont les risques liés à la participation à cette étude?

 

Il est important de savoir que parler des choses qui vous sont arrivées en ligne peut vous faire ressentir des émotions fortes. Vous pourriez ressentir de la colère, de la tristesse, de la confusion, de l’incertitude ou d’autres sentiments. Si vous souhaitez parler à quelqu’un qui peut vous aider à gérer ces émotions, vous trouverez ci-dessous une liste de professionnels à qui vous pouvez vous adresser.

 

Santé mentale :

Jeunesse, j’écoute : https://jeunessejecoute.ca/ - Texter PARLER à 686868 ou composer le 1 800 668-6868

Mental Health Helpline : http://www.mentalhealthhelpline.ca/  - Canada

Your Life Counts : https://yourlifecounts.org/fr/find-help/ - Mondial

 

Organisations LGBTQ+  :

Pflag (Canada) - https://pflagcanada.ca/

Egale (Canada) - http://egale.ca

Trans Lifeline (Canada/États-Unis) - https://translifeline.org/

 

Organisations autochtones :

Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être - https://www.espoirpourlemieuxetre.ca/ - 1 855 242-3310.

 

Ressources contre les abus en ligne :

Crash override est un service d’assistance téléphonique, un groupe de défense et un centre de ressources pour les personnes victimes d’abus en ligne - http://www.crashoverridenetwork.com/

La plateforme de narration de Right To Be est un espace sûr où vous pouvez partager votre histoire de harcèlement, obtenir du soutien et aider d’autres personnes victimes de harcèlement - https://iheartmob.org/

 

5. Quels sont les avantages liés à la participation à cette étude?

 

En participant à cette étude, vous n’en tirerez peut-être aucun avantage personnel, mais votre participation peut faire une grande différence pour d’autres personnes. Les renseignements que nous collectons nous aideront à apprendre à gérer les préjudices en ligne. Cela rendra le monde en ligne plus sûr et meilleur pour tout le monde.

 

6. Les participants peuvent-ils décider de quitter l’étude?

 

Vous avez le droit de cesser de participer et de quitter l’étude à tout moment au cours de l’entretien, ou du groupe ou cercle de discussion. Si vous décidez de quitter l’étude dans les six mois suivant la fin de l’entretien, ou du groupe ou cercle de discussion, vous pouvez également nous demander de supprimer tout renseignement que nous avons collecté à votre sujet. Vous pouvez en faire la demande; c’est votre droit.

 

Bien que cela soit peu probable, les chercheurs pourraient être amenés à empêcher une personne de participer à l’étude. Cela ne se produira que si nous estimons qu’une personne est trop bouleversée pour continuer ou qu’elle ne respecte pas les règles que nous avons fixées au début.

 

7. Comment les renseignements concernant ​​les participants seront-ils gardés confidentiels?

 

Tous les renseignements collectés demeureront confidentiels. Cela signifie que seules les personnes travaillant sur cette étude connaîtront des renseignements tels que votre nom, votre âge, votre lieu de résidence et votre adresse courriel, et que nous n’utiliserons pas ces renseignements lorsque nous publierons les résultats ou que nous en discuterons. Nous veillerons à supprimer tous les détails qui pourraient permettre de vous identifier, comme votre nom, le nom de vos ami(e)s et le nom de lieux ou des écoles. Si vous souhaitez recevoir une copie des résultats d’une étude, veuillez contacter Kaitlynn Mendes par courriel à l’adresse kmendes4@uwo.ca.

 

Nous tenons à ce que vous sachiez que, dans la plupart des cas, tout ce que vous direz restera confidentiel. Cependant, il peut arriver que nous devions prévenir les autorités si vous ou quelqu’un d’autre êtes en danger. Par exemple, si vous dites que vous êtes maltraité(e) par quelqu’un et que vous n’êtes pas en sécurité ou si vous avez l’intention de vous faire du mal ou de faire du mal à quelqu’un d’autre. Nous avons la responsabilité de veiller à ce que tout le monde reste en sécurité.

 

Les chercheurs conserveront tous les renseignements personnels vous concernant dans un endroit sûr et secret pendant au moins 7 ans. Avant le début de la recherche, il vous sera demandé de donner un faux nom, appelé « pseudonyme ». Ce pseudonyme sera associé à votre nom dans un fichier sécurisé accessible uniquement aux personnes travaillant sur cette étude. Nous utiliserons votre pseudonyme ou parlerons des renseignements de chacun sous forme agrégée lorsque nous partagerons les résultats.

 

Nous enregistrerons le fichier audio et la version écrite de ce dont nous avons parlé en utilisant votre pseudonyme. Nous effacerons les enregistrements audio une fois que nous les aurons transcrits. Si vous choisissez de ne pas être enregistré(e), les notes prises au cours de la recherche seront détruites une fois transcrites. Il est important de noter qu’il peut être nécessaire de conserver une trace de votre participation et que, par conséquent, les chercheurs ne pourront peut-être pas détruire votre lettre d’information et de consentement signée ou votre nom. Toutefois, si vous le souhaitez, nous pouvons supprimer toutes les autres données dont nous disposons à votre sujet dans les six mois suivant votre participation à la recherche.

 

Si vous souhaitez quitter l’étude dans les six mois suivant l’entretien, vous pouvez envoyer un courriel aux chercheurs en mentionnant votre pseudonyme. Nous supprimerons alors tous les renseignements associés à l’entretien ou au groupe ou cercle de discussion. Tout sera gardé en sécurité sur un serveur spécial verrouillé à l’Université Western Ontario. Lorsque le projet sera terminé, nous conserverons toutes les informations sur Borealis, un coffre-fort sécurisé pour les données de recherche. Tous les noms et les renseignements personnels seront supprimés. Seuls les membres de l’équipe de recherche auront accès à ces renseignements. Les membres du comité d’éthique de la recherche non médicale de l’université Western Ontario peuvent avoir besoin de consulter les dossiers pour s’assurer que tout est fait correctement.

 

Nous tenons à vous faire savoir que nous ferons de notre mieux pour préserver la confidentialité de ce que vous nous direz. Mais si vous participez à un groupe ou cercle de discussion, il est difficile de garantir que tout restera entre les personnes qui participent à ces activités. Nous avons donc aussi besoin de votre aide! Il est très important de respecter la vie privée de tous les membres du groupe. Cela signifie qu’il ne faut pas parler de ce que les autres ont dit à des personnes extérieures au groupe.

8. Que ferons-nous avec les renseignements que nous collectons?

Les renseignements que nous collectons dans le cadre de cette recherche, comme les sujets dont nous parlons ou les choses que vous créez, seront traduits en anglais par une agence et analysés par notre équipe de recherche. Nous utiliserons ces renseignements pour élaborer un questionnaire en ligne que nous distribuerons à des jeunes comme vous dans tout le Canada au cours des 12 prochains mois. Nous voulons partager ce que nous trouvons avec différents groupes, comme d’autres chercheur(euse)s, des enseignant(e)s et même le grand public. Nous pourrions écrire des articles, participer à des conférences et créer un site Web pour présenter ce que nous avons découvert. Mais nous supprimerons tous les renseignements personnels et rendrons le tout anonyme. Nous pourrions même faire appel à des acteur(trice)s pour lire ce que vous avez dit ou montrer des photos des objets que vous avez fabriqués, mais personne ne saura que cela vient de vous.  

9. Les participants sont-ils payés pour prendre part à cette étude?

 

À la fin de l’entretien ou du groupe ou cercle de discussion, vous recevrez 20 $ en argent liquide en guise de remerciement pour votre participation. Même si vous décidez de quitter l’étude en cours de route, vous recevrez tout de même les 20 $.

10. Quels sont les droits des participants?

 

Participer à cette étude est votre choix. Vous pouvez décider d’y participer ou non. Même si vous décidez que vous souhaitez participer, vous avez le droit de sauter toute question à laquelle vous ne voulez pas répondre ou de quitter l’étude quand vous le souhaitez. Vos choix dictent la suite! N’oubliez pas que la signature du formulaire de consentement ne signifie pas que vous renoncez à vos droits légaux.

 

11. À qui les participants doivent-ils s’adresser pour poser leurs questions?

 

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur cette recherche ou cette étude, vous pouvez contacter Mme Kaitlynn Mendes par courriel à l’adresse kmendes4@uwo.ca. Si vous avez des questions sur vos droits en tant que participant(e) ou sur le déroulement de l’étude, vous pouvez contacter le Bureau d’éthique de la recherche humaine de l’Université Western Ontario au 1 844 720- 9816, ou par courriel, à l’adresse suivante : ethics@uwo.ca.

 

12. Quelles sont nos procédures de protection?

 

Nous prenons très au sérieux votre sécurité et la protection de votre vie privée. Les renseignements que vous fournirez au cours de l’entretien ou du groupe de discussion resteront anonymes, mais si vous nous dites quelque chose qui nous fait craindre pour votre sécurité, nous pourrions être amenés à en informer les autorités compétentes qui peuvent vous aider. De plus, pour assurer votre sécurité pendant la recherche, nous avons pris trois mesures : 1) tous les membres de notre équipe ont fait l’objet d’une vérification spéciale de leurs antécédents par la police afin de s’assurer qu’ils peuvent travailler en toute sécurité avec des adolescents comme vous; 2) nous connaissons les règles importantes concernant le moment et la manière de signaler quelque chose aux autorités si nous sommes inquiets; et 3) nous avons suivi une formation spéciale donnée par un expert qui nous a appris à gérer toutes les situations difficiles liées à la violence sexuelle.

Funding provided by:

bottom of page