top of page
DIY-PATTERN.png

Lettre d’information

Si votre adolescent souhaite participer à notre étude, veuillez lire attentivement la lettre suivante pour trouver plus d'informations.

Kaitlynn Mendes, PhD

kmendes4@uwo.ca

Université Western Ontario


Alexa Dodge, PhD

Université Saint Mary’s


Christopher Dietzel, PhD

Université Dalhousie


Professor Suzie Dunn

Université Dalhousie


1. L’étude


Votre adolescent(e) est invité(e) à participer à une étude de recherche qui examine comment les jeunes subissent certains types de préjudices en ligne, y compris la violence et le harcèlement sexuel ou basé sur le sexe. Cela pourrait inclure des choses comme recevoir des  images sexuelles consensuelles, être  humilié ou être traité de noms discriminatoires. Vous recevez cette lettre parce que votre adolescent a exprimé son intérêt à participer à notre étude, qu’il est âgé de 13 à 18 ans et qu’il vit dans Alberta, Québec, Nouvelle-Écosse, Ontario et Yukon.


2. Pourquoi cette étude est-elle réalisée?


Bien que les médias sociaux, les jeux en ligne et les discussions de groupe soient des espaces qui peuvent être à la fois amusants et utiles pour les jeunes, ils sont aussi les espaces où des actes préjudiciables comme des commentaires racistes, sexistes ou homophobes sont partagés, où des images intimes sont prises et partagées sans consentement, et où les gens sont interrogés ou traqués sans leur permission.


Cette étude explore les plusieurs risques et préjudices auxquels les jeunes sont confrontés lorsqu’ils ou elles vont en ligne, et comment ils/elles peuvent être habilités à faire face à ces préjudices en améliorant les programmes de santé sexuelle, les politiques scolaires, les systèmes de soutien et les réponses juridiques. On le fera par des entrevues, de groupes de discussion ou de cercles de discussion.


Nos discussions porteront donc sur trois domaines : premièrement, nous voulons savoir quels types de comportements ou de pratiques dont les jeunes ont été témoins ou qui ont été victimes sont nuisibles; deuxièmement, nous voulons savoir ce qu’ils/elles (ou d’autres) ont fait en réponse; Et troisièmement, nous voulons savoir ce qu’ils voudraient qu’il se passe dans cette situation et quels types de soutien aideraient si cela devait se reproduire.


Nous, les chercheurs et rechercheuses, voulons nous attaquer à ces problèmes et ferons la promotion de notre travail académique en créant des ressources fondées sur des preuves afin que les politicien(ne)s, les enseignant(e)s, les universitaires et le public puissent être mieux informés et capables de s’attaquer à ces problèmes. Nous croyons que ces soutiens, règles et politiques ne peuvent être utiles tant que nous ne comprenons pas les points de vue des jeunes sur ce qu’ils vivent en ligne et ce dont ils/elles ont besoin pour se sentir plus soutenu(e)s.


3. Combien de temps votre adolescent participera-t-il à cette étude?


L’équipe de recherche mènera des entrevues, des groupes de discussion ou des cercles de discussion, d’une durée estimée de 45 à 90 minutes. Une fois que les participants auront partagé leurs expériences, ils ne participeront plus activement à l’étude. Cependant, nous les encourageons à communiquer avec l’équipe s’ils ont des questions ou besoin d’assistance supplémentaire. Après la collection et l’analyse des données, les participant(e)s auront la possibilité de nous contacter et de demander les résultats de l’étude. Cette étape est entièrement facultative.


4. Quelles sont les procédures d’étude?


Si votre adolescent(e) accepte de participer, on lui demandera de choisir entre une entrevue ou un groupe de discussion au moment qui lui convient le mieux. Ces séances se dérouleront en personne, généralement dans un espace public, dans une salle privée à une bibliothèque ou un centre communautaire. Les jeunes seront enregistrés en audio, mais si un participant(e) préfère ne pas être enregistré, il / elle / ils peuvent toujours participer à l’étude et le chercheur continuera avec des notes écrites.


Au cours de la recherche, on posera aux participants une série de questions sur les moments où ils/elles ont été témoins ou ont vécu des préjudices en ligne. Ces questions demanderait des détails sur leur expérience (témoignée), l’impact qu’elle a eu sur eux, leur niveau de connaissance des politiques pertinentes, leur réponse, ce qui les a aidés ou qui les a aidés, et qui ou quoi, selon eux aurait dû aider. Ils seront également invités à compléter des activités d’écriture et la création de scénarios et de listes. Ces données seront également utilisées dans notre analyse.


5. Quels sont les risques et les inconvénients de participer à cette étude?


Les risques et préjudices possibles pour les participants inclue les réactions émotionnelles liées au fait de revivre des expériences potentiellement douloureuses. Ces réactions émotionnelles peuvent consister en colère et tristesse, entre autres. Si un(e) participant(e) souhaitent parler à un professionnel de la santé mentale, ils peuvent consulter cette liste de ressources.


Mental Health:

Kids Help Phone: https://kidshelpphone.ca/ - Text CONNECT to 686868 or Call 1-800-668-6868

Mental Health Helpline: http://www.mentalhealthhelpline.ca/  - Canada

Your Life Counts: http://www.yourlifecounts.org/need-help/crisis-lines - Global


LGBTQ+ organizations:

Pflag (Canada) - https://pflagcanada.ca/

Egale (Canada) - https://egale.ca/

Trans Lifeline (Canada/US) - https://translifeline.org/


Indigenous organizations:

First Nations and Inuit Hope for Wellness Help Line https://sk.211.ca - 1-855-242-3310.


Online abuse resources:

Crash override is a crisis helpline, advocacy group and resource center for people who are experiencing online abuse - http://www.crashoverridenetwork.com/

Right To Be's storytelling platform is a safe space where you can share your harassment story, get support, and help others experiencing harassment - https://iheartmob.org/


6. Quels sont les avantages de participer à cette étude?


Les participant(e)s peuvent ne pas bénéficier directement de leur participation à cette étude, mais les informations recueillies pourraient apporter des avantages à la société, comme une meilleure compréhension de la meilleure façon de gérer les risques et les préjudices en ligne.


7. Les participants peuvent-ils choisir de quitter l’étude?


Les participants peuvent décider d’arrêter leur participation à tout moment au cours de l’entrevue, du groupe de discussion ou du cercle de discussion. Si votre adolescent(e) décide de se retirer de l’étude dans les six mois suivant la fin de l’entrevue, du groupe de discussion ou du cercle de discussion, il a le droit de demander que les renseignements recueillis sur eux soient supprimés.


Dans certains cas, les participants peuvent être retirés de l’étude par les chercheurs. Cela ne se produira que si un participant devient angoissé ou ne suit pas les règles de base établies au début de la recherche qui visent à assurer la sécurité de tous.


8. Comment les’ renseignements sur les participants demeureront-ils confidentiels?


Toutes les données recueillies demeureront confidentielles et accessibles uniquement aux investigateurs de cette étude. Nous recueillons des informations, y compris les noms des participants, leur âge, leur emplacement, leurs courriels (à des fins de contact) et leurs pseudonymes. Si les résultats sont publiés, leur nom ou d’autres informations d’identification ne seront pas utilisés. Si nous utilisons des citations directes d’entretiens, nous supprimerons tous les descripteurs d’identification (tels que les noms des villes et des écoles). Si vous souhaitez recevoir une copie des résultats potentiels de l’étude, veuillez contacter Kaitlynn Mendes par courriel à kmendes4@uwo.ca.


Il est important de noter que, bien que nous nous efforcions de garder toutes les réponses confidentielles, il y a des circonstances où nous devrons peut-être nous adresser aux autorités compétentes. Cela comprend si un adolescent révèle des mauvais traitements à un enfant de moins de 18 ans ou s’il exprime l’intention de se faire du mal ou de faire du mal à autrui.


Le chercheur conservera tous les renseignements personnels concernant votre adolescent dans un endroit sûr et confidentiel pendant au moins 7 ans. Avant le début de la recherche, les participants seront invités à donner un faux nom – un pseudonyme. Ce pseudonyme sera associé à leur nom dans un fichier sécurisé sur un fichier crypté accessible uniquement aux chercheurs de cette étude. Lorsque les chercheurs présenteront des informations, ils seront désignés par leurs pseudonymes ou des données présentées sous forme agrégée.


Le fichier d’enregistrement audio et la transcription seront sauvegardés sous leur pseudonyme. Les enregistrements audio seront supprimés une fois transcrits. Si les participants choisissent de ne pas être enregistrés audio, Les notes prises au cours de la recherche seront détruites une fois transcrites. Il est important de noter qu’un dossier  de votre participation adolescente doit rester avec l’étude et, par conséquent, les chercheurs pourraient ne pas être en mesure de détruire leur lettre d’information signée et leur consentement. Toutefois, toute donnée peut être retirée à  la demande des participants dans les six mois suivant leur participation à la recherche.


Si votre adolescent choisit de se retirer de l’étude dans les six mois suivant la fin de l’entrevue, il peut simplement envoyer un courriel aux chercheurs en indiquant son pseudonyme et toutes les données associées à son entrevue, à son groupe de discussion ou à son cercle de discussion seront supprimées et supprimées. Tous les enregistrements audio et transcriptions seront conservés dans un fichier crypté sur un serveur basé à l’Université Western Ontario. Lorsque le projet sera terminé, nous déposerons des transcriptions anonymisées et des données de recherche sur Borealis, un dépôt canadien sécurisé de Dataverse. Seuls les membres de l’équipe de recherche auront accès à ce dépôt. Les représentants du comité d’éthique de la recherche non médicale de l’Université Western Ontario peuvent avoir besoin d’accéder aux dossiers liés à l’étude pour surveiller la conduite de la recherche.


Leschercheurs mettront tout en œuvre pour assurer la confidentialité des données. Cependant, il est important de noter que la participation à un groupe de discussion ou à un cercle de discussion peut présenter des défis pour garantir une confidentialité absolue. Nous demandons aux participants de respecter la vie privée de leurs collègues en s’abstenant de partager les discussions tenues au sein du groupe de discussion avec d’autres.


9. Que ferons-nous des données?


Les données que nous recueillons à partir de cette recherche, telles que les transcriptions ou les choses créées par les participants, seront traduits en anglais par une agence et analysées par notre équipe de recherche. Nous utiliserons cette information pour élaborer un questionnaire en ligne que nous distribuerons aux jeunes de partout au Canada au cours des 12 prochains mois. Ces données anonymisées seront ensuite partagées avec un éventail de publics, tels que d’autres chercheurs, des décideurs, des éducateurs et le grand public par le biais d’articles universitaires, de conférences et d’autres documents destinés au public. Nous prévoyons, par exemple, de créer un site Web où nous partageons des données anonymisées et agrégées issues de nos recherches. Cela peut inclure des photos de choses que les participants créent dans notre recherche, ou des extraits sonores où les acteurs lisent leurs mots.

10. Les participants sont-ils rémunérés pour participer à cette étude?


Les participants seront rémunérés pour leur participation à cette recherche avec 20 $ en espèces, qui seront remis une fois l’entrevue, le groupe de discussion ou le cercle de discussion terminé. Si un participant se retire de l’étude en cours de route, il recevra quand même les 20 $.


11. Quels sont les droits des participants?


La participation de votre adolescent à cette étude est volontaire. Ils peuvent décider de ne pas participer à cette étude. Même s’ils consentent à participer, ils ont le droit de ne pas répondre à des questions individuelles ou de se retirer de l’étude à tout moment. Les participants ne renoncent à aucun droit légal en signant un formulaire de consentement.


12. Quelles sont nos procédures de protection ?


Nous sommes une équipe de recherche expérimentée et avons mis en place des procédures et des mesures de protection strictes pour protéger le bien-être et la vie privée de votre adolescent. Bien que nous ayons pour objectif de garder les données de votre adolescent anonymes, s'ils divulguent quelque chose qui nous fait fortement soupçonner que votre adolescent a besoin de protection, nous avons le devoir de le signaler à l'agence locale qui fournit des services de protection de l'enfance. Soyez assuré que ces signalements seront effectués en stricte conformité avec les protocoles et directives établis.


De plus, nous avons mis en place plusieurs mesures de protection pour protéger votre adolescent tout au long du processus de recherche : 1) Tous les membres de notre équipe de recherche ont subi une vérification approfondie de leur aptitude à travailler auprès de personnes vulnérables par leur service de police local; 2) Nous sommes au courant des règles et règlements spécifiques dans les provinces et territoires concernant notre étude et les divulgations obligatoires. Notre équipe est bien informée sur comment gréer des potentiels situations et interventions qui pourrait survenir au cours de l’étude; 3) Afin d’améliorer notre expertise dans le traitement des questions délicates, tous les membres de notre équipe de recherche ont reçu une formation animée par un expert canadienne en matière de prévention de la violence sexuelle au Canada.


13. Avec qui les participants doivent-ils communiquer pour poser des questions?


Si vous avez besoin de plus d’information sur cette recherche ou étude, vous pouvez contacter Dr. Kaitlynn Mendes par courriel à kmendes4@uwo.ca. Si vous avez des questions sur vos droits en tant que parent ou tuteur d’un participant à la recherche ou sur la conduite de cette étude, vous pouvez communiquer avec The University of Western Ontario’s Office of Human Research Ethics (519) 661-3036, email: ethics@uwo.ca.

Funding provided by:

bottom of page